7. Syntaxe

La syntaxe est l'étude de la combinaison des mots en phrases. En linguistique, nous n'étudions pas la grammaticalité selon ce que les grammairiens prescrivent mais plutôt selon l'intuition des locuteurs de la langue en cause. Cette nuance est importante parce qu'il n'y a pas toujours correspondance. Par ailleurs, il faut distinguer la grammaticalité d'une phrase et son intelligibilité. La phrase A ci-dessous est intelligible et grammaticale, alors que la phrase B est intelligible mais agrammaticale, et que la phrase C est inintelligible mais grammaticale. Évidemment, lorsque les gens parlent, ils construisent habituellement des phrases grammaticales et intelligibles.

  1. Le chien des voisins a jappé toute la nuit.
  2. Toute la nuit a le chien des voisins jappé.
  3. Les voisins de la nuit ont jappé tous les chiens.

L'étude de la syntaxe comporte trois parties: a) les catégories syntaxiques, b) les règles syntaxiques et la construction des phrases, et c), la transformation des phrases. Nous les analyserons une à une.

a) La catégorie syntaxique consiste en l'étude des types de mots et de groupes de mots qui existent. On appelle syntagme un groupe de mots qui remplit la même fonction qu'un mot d'une catégorie syntaxique. Le groupe de mots "le chien des voisins" a un sens et une fonction clairement découpés; il constitue ainsi un syntagme (un syntagme nominal dans ce cas-ci). Cependant, le groupe "chien des" ne peut pas être isolé du reste du syntagme parce que le découpage n'est pas intuitif et ne correspond à aucune fonction spécifique. Nous rejetterons ainsi ce type de groupe. Les syntagmes peuvent avoir la même fonction qu'un mot seul. On identifie la nature du syntagme en rempla˘ant ce syntagme par un mot (la permutation); si on peu le remplacer par un nom, c'est un syntagme nominal (comme "le chien de mes voisins" qu'on peut remplacer par "Pierre"), si on peu le remplacer par un verbe, c'est un syntagme verbal, si le syntagme d˛bute par une pr˛position, c'est un syntagme pr˛positionnel. Pareillement, un syntagme peut inclure un ou plusieurs autres syntagmes. Le tableau suivant présente les catégories syntaxiques, leurs fonctions ou caractéristiques élémentaires et des exemples de mots de ces catégories.

b) La combinaison des mots en phrases se fait par application de règles syntaxiques. Un syntagme nominal, par exemple, se construit en incluant au moins un nom, puis, selon le cas, en ajoutant un déterminant avant et possiblement un ou plusieurs adjectifs. On peut ainsi définir la règle comme suit: SN=(dét) + (Adj) + N + (Adj). Les parties qui ne sont pas essentielles au syntagme sont mises entre parenthèses et sont dites facultatives ou optionnelles. L'ordre des composantes est important, ce qui explique la présence de l'adjectif facultatif avant et après le nom ("la grande femme", "l'enfant aimable"). Bien sûr, le syntagme peut aussi contenir d'autres syntagmes, dans quel cas la règle se lirait: SN=SN + (SN) + (SP) + (SV). La phrase qui suit est un exemple de cette structure: "Le chien et le chat avec lesquels je suis arrivé, portant des colliers de couleur vive ...". On peut ainsi définir les parties de la phrase pour chacune des langues du monde.

La grammaire générative a amené une nouvelle forme de représentation de la syntaxe appelée la structure arborescente. Elle sert à visualiser les structures et les liens qui les unissent. Voici un exemple d'une telle visualisation:

c) La phrase de base est affirmative et positive. Lorsqu'on veut produire une phrase négative, interrogative ou emphatique, il faut transformer la phrase de base. Ces transformations se réalisent après la construction de la phrase affirmative. Il existe évidemment plusieurs formes de transformations pour obtenir un même type de phrase. Ainsi, la phrase "Mon fils est adorable" peut se transformer à l'interrogative de plusieurs façons: "Mon fils, est-il adorable?", "Mon fils est-il adorable?", "Mon fils est adorable?", etc. Chaque forme est définie par une règle. Il existe trois types de transformation: l'interrogation, pour poser des questions, la négation, ou indiquer une opposition, et la transformation emphatique, où on met l'accent sur un aspect spécifique de la phrase.


Exercice

Constituez l'arbre syntaxique des phrases suivantes:

La mère de mon amie d'enfance travaille à l'hôpital avec mon frère. (solution)

Les gens d'Edmonton pensent que l'hiver va être misérablement froid. (solution)

Pour plus d'information...


  Mis à jour en août 2002
© Martin Beaudoin, 1998